Artiste graffeur depuis plus de vingt cinq ans, MOUN a commencé à pratiquer son art dans la rue. Du rebelle à l’artiste, c’est une quête de soi et le besoin irrépressible de découvrir le champ des possibles qui l’anime. Cette recherche est le moteur interne de MOUN, elle l’a amené du tag vers des créations picturales qui s’inscrivent dorénavant dans l’art contemporain. Une partie de sa production récente réinterprète l’univers des comics en l’associant au graff. MOUN a été l’un des premiers graffeurs à orner ses productions de personnages issus de cet univers, générant ainsi un style unique. Le message est à la fois social et éthique : la force des icônes des comics s’inscrit dans un milieu urbain brut et nous interpelle.
Cette puissance infinie, que MOUN a su capter, fait écho à la violence de notre société mais elle tire aussi sa force de tous nos espoirs en vue d’un monde meilleur.
Pour autant, l’art de MOUN n’est pas triste, son style propre est immédiatement reconnaissable, l’impact pictural de chaque œuvre est soutenu par une gamme de couleurs profondes et vibrantes associées à un trait intense et délié.
Les amateurs d’art éclairés ne s’y sont pas trompés et ont su reconnaitre ce travail original. MOUN a été remarqué par des galeries de premier plan sur Paris ou en province. Il est actuellement artiste résident à la galerie Cortade Art (Toulouse, Montauban) et participe à différents salons en France ou à l’international.
Mais MOUN est aussi un artiste 2.0 dans le sens où ses expérimentations vont au delà de l’œuvre peinte. Beaucoup d’artistes dans le domaine du graff contemporain cherchent à amener l’art de la rue en galerie en créant des supports ou des matériaux évocateurs de surfaces murales. MOUN a été plus loin. Il a mis au point un nouveau concept : la reproduction à l’identique d’un mur extérieur et possiblement éphémère. Le tirage qui en résulte, peut être encadré et mis en situation à l’intérieur, de la même manière qu’une toile à peindre classique, d’où le nom de « toile-mur ».
Ces « toiles-murs » graffées sont devenues partie intégrante de sa production et en renforcent la force par l’interaction qui existe entre l’œuvre et son support. L’objet qui arrive dans le salon d’un amateur est une combinaison intense entre la force d’une œuvre, la profondeur d’une gamme de couleurs et la réalité presque brutale, mais contenue, d’un mur de la rue.
Dans une exposition, il n’est pas rare de voir les visiteurs essayer de contourner les tableaux, tellement la reproduction d’un mur de parpaings ou de briquettes est saisissante. Pour obtenir un tel résultat, un processus remarquable de moulage puis de restitution authentique sur cadre a été minutieusement mis au point et breveté. C’est ainsi que plusieurs versions ont émergé, un ‘Mur by MOUN’ qui correspond à une toile-mur conçue manuellement, jusqu’à des toiles-murs produites de manière industrielle.
Avec deux associés, MOUN est membre fondateur d’une startup d’innovation artistique qui prépare une existence indépendante pour les toiles-murs, en tant que supports pour d’autres artistes ou en tant qu’objets de design. Qu’elles soient peintes, loin de leur univers d’origine, ou utilisées en tant que supports d’impression. Des développements sont en cours pour élargir la gamme de formats et de matériaux, mais dans la mesure où une toile-mur est la reproduction exacte d’un mur existant, il est possible d’aller au-delà du seul concept de support innovant. Ici ou ailleurs, par leurs histoires, les relations qu’ils entretiennent avec leur environnement, des murs peuvent devenir marquants.
Ces réplicats pourraient entretenir un dialogue avec les œuvres (peintures, photos …) qu’ils supporteront. Nous percevons dès à présent qu'il s'agit d'un niveau artistique supplémentaire.
L’ère du mur est donc arrivée, mais l’histoire ne fait que commencer en termes d’industrialisation et d’applications. A partir d’un travail purement artistique et du besoin de partage, de nouveaux concepts se sont affirmés, ils sont annonciateurs de perspectives et de rencontres artistiques excitantes. MOUN est au centre d’un écosystème d’expertise artistique et industrielle, les relations qu’il entretient avec la société civile sont orientées vers les autres, et surtout … il est toujours en évolution, des tags aux sérigraphies, toiles peintes, toiles-murs, de l’univers des comics au graff contemporain.
Back to Top